Syndicat National des Employées et Employés de la Commission scolaire de Montréal

Communiqué de Rémi Desrosiers. 19 mars 2020 . Mise à jour .

Hier, je vous ai parlé du décret déposé par le ministre Legeault. Pas beaucoup de questions ont découlé de cet arrêté ministériel. Je voudrais ajouter quelques détails et j’emprunterai plusieurs extraits de mon collègue de l’APPA afin d’avoir une façon différente d’expliquer les informations et m’assurer que tout le monde comprend si cela n’est pas déjà le cas.

Il y est statué dans cet arrêt ministériel que nous sommes requis de travailler selon les besoins émergents à une tâche de notre classification ou non, chez notre employeur ou non, en étant assigné selon les directives de notre/cet employeur sans d’autres balises. En termes plus simples, notre convention collective ne s’applique plus quant à ces éléments. Par ailleurs, il y est aussi écrit que toutes rémunérations qui iraient au-delà des taux normaux pour les heures régulières et des taux prévus à la convention collective pour les heures supplémentaires deviennent inapplicables.

Cette procédure vise à protéger la santé de tout un chacun, y compris nous. Nous sommes donc sollicités afin de faire partie de la solution en travaillant à l’entretien des écoles ouvertes pour maintenir les services de garde ouverts permettant ainsi au personnel de la santé et tous autres services essentiels à faire leur travail et ainsi sauver des vies pendant que nous prenons soin de leurs familles. Nous devenons en quelque sorte un service essentiel. Vous pouvez vous aussi afin d’accomplir votre travail utiliser ces services de garde.

Dans sa communication d’hier l’employeur semble se garder la possibilité de recourir à l’utilisation du décret si le volontariat ne suffisait pas à la tâche pour s’assurer que les services de garde d’urgence aient du personnel en nombre suffisant pour s’occuper des enfants qui nous seront confiés. Cet arrêté prévoit spécifiquement que l’employeur peut utiliser des salariés d’une classification et d’une autre accréditation pour faire un travail d’une autre classification et d’une autre accréditation.
Soyons clairs : nous répondons présents à notre devoir de citoyen ! L’utilisation de ces mesures ne peut être utilisée qu’en ultime recours et après avoir tout fait ce qui était possible pour l’éviter. Il ne s’agit pas ici d’un outil de gestion pour faciliter le travail de nos gestionnaires, mais bien d’une mesure d’exception qui ne saurait être utilisé avec légèreté.
Nous aurons l’occasion, cet après-midi, de discuter de la suite des choses avec l’employeur ainsi que des autres syndicats et associations de la CSDM. Nous vous tiendrons aux faits de ce qui en découlera.

J’ajoute ici un extrait d’un courriel de la CSDM pour le personnel qui désire faire leur part dans cette crise.

Volontariat

La CSDM souhaite constituer des banques de personnes volontaires par corps d’emploi pour pallier à certains besoins futurs en lien avec l’ouverture des services de garde d’urgence. Si vous êtes volontaire, veuillez écrire à l’une des adresses suivantes, et ce, selon votre corps d’emploi :
Concierges et Ouvrières, Ouvriers d'entretiens classe II : Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.
Dans votre courriel, veuillez indiquer votre nom, matricule, vos disponibilités (jours de la semaine et plage horaire) ainsi que le territoire géographique privilégié, le cas échéant.
Nous tenons à remercier à l’avance tous les employés qui donneront leur nom pour leur solidarité afin de répondre aux besoins des enfants des parents travaillant dans les services essentiels.

 

Rémi Desrosiers

Président Snee-Csdm ( Csn )

Vous êtes ici: Accueil